LA SERVA PADRONA

Giovanni Battista Pergolesi 

Composé par Pergolèse en 1733, le double intermezzo La Serva Padrona est resté célèbre dans l'histoire de la musique pour avoir déclenché la querelle des bouffons

 

Attaché historiquement à l'univers de l'opera seria, l'intermezzo est son antithèse stylistique. Il était conçu à l'origine comme une parenthèse au sein d'une soirée consacrée à la tragédie.

 

Au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, les parties humoristiques commencèrent peu à peu à se séparer du reste de l'opéra.

Elles furent d’abord placées à la fin des actes puis complètement éliminées de l'opera seria et occupèrent entièrement les deux entractes. Ces divertissements, assez grossiers au départ, furent peu à peu stylisés et élevés à un certain niveau artistique. Finalement, les deux pièces d’entractes furent reliées par une même action. La Serva Padrona appartient à cette catégorie d'oeuvres.

L’intermezzo est donc, par essence, un spectacle bref, mettant en scène peu de personnages. Issu des rôles comiques qui furent progressivement évincés de l'opera seria, il se rattache, du point de vue dramatique, à la tradition de la commedia dell'arte.

 

 

SYNOPSIS

 

Le vieil Uberto songe à prendre une épouse qui sera capable de diriger la domestique « Serpina » (petit serpent) qui est maligne et insolente. Pour éviter que cela arrive, Serpina fait semblant de vouloir elle aussi se marier avec un prétendu Capitaine Tempesta, qui est en fait le valet Vespone (grosse guêpe). Le faux fiancé exige que le maître Uberto verse une très grosse somme d'argent comme dot de mariage. Effrayé, Uberto trouve finalement plus simple d'épouser lui-même Serpina (ce qui était ce qu'elle souhaitait !) et c'est ainsi que la servante devient la femme du maître ; elle pourra ainsi régner sur toute la maison.

 

 

RESTEZ INFORMÉ

Inscrivez vous afin de recevoir nos Newsletter

© 2019 Copyrights Ensemble ZENE · Tous droits réservés