MEMBRA JESU NOSTRI

patientis sanctissima humissima totius cordis devotione decantata

 

Membra Jesu nostri, est un cycle de sept cantates composées par Dietrich Buxtehude, sur des poésies spirituelles du Moyen Âge, déplorant l'une après l'autre les plaies du Christ.
Les sept cantates déplorent chacune l'une des plaies du Christ, dont le chiffre est symboliquement porté de cinq à sept. 


Les textes sont inspirés par un recueil médiéval de poésie spirituelle, la Rhythmica Oratio, alors attribuée à Bernard de Clairvaux, et en réalité  due à un moine cistercien du XIIIe siècle, Arnulf de Louvain. Les textes des deux blessures « ajoutées » par Buxtehude sont, pour Ad latus, un autre poème attribué à saint Bernard, et pour Ad faciem, l'œuvre du prémontré Hermann Joseph von Steinfeld. L'église luthérienne allemande apprécie en effet ces textes empreints de mysticisme, que celui-ci soit cistercien ou rhénan. 
Buxtehude n'en conserve que des extraits, et les introduit à chaque fois par une citation biblique faisant référence à la partie du corps concernée.

 Henry Purcell (1659-1695)

Fantasias and In Nomines · Pour consort de Violes de Gambe

Dietrich Buxtehude (1637-1707)

Membra Jesu Nostri

 

RESTEZ INFORMÉ

Inscrivez vous afin de recevoir nos Newsletter

© 2019 Copyrights Ensemble ZENE · Tous droits réservés